Arnaque sur l’isolation des combles à 1 euro

L’isolation des combles à 1 euro fait l’objet de beaucoup de publicités, de mails (souvent non sollicités) et d’un âpre combat sur Google Ads.

Peu de personnes sollicitées savent vraiment ce qui se cache derrière cette offre d’isolation des combles à 1 euro et elles ont souvent l’impression qu’isoler les combles de leur maison (où passe 30% de la déperdition de chaleur) va être gratuit.

De plus en plus souvent, les propositions d’isolation des combles à 1 euro sont une arnaque. La DGCCRF a enregistré une hausse de 20% des plaintes des consommateurs à propos des offres de rénovation énergétique. Après enquête, 56% des sociétés n’étaient pas en règle.

Evidemment, avec la purge de personnel que la DGCCRF a subi depuis l’élection de Mr Macron, les 1770 plaintes n’ont amené que 469 contrôles.

SI vous êtes victime d’une arnaque à l’isolation, outre une plainte à la DGCCRF, n’hésitez pas à faire de la mauvaise publicité à la société qui vous a arnaqué (notamment sur les avis Google).

Rappelons les principes du financement de l’isolation des combles.

L’isolation des combles est subventionnée à hauteur de 20 euros le mètre carré pour les ménages modestes et 10 euros pour les autres.

En général, pour ne pas trop dépenser, les sociétés d’isolation des combles utilisent alors la technique de projection de flocons sur le plancher des combles, ce qui rend ces derniers inhabitables après l’opération.

La projection de flocons revient à 17-25 euros le mètre carré alors que la pose de panneaux isolants sur la partie intérieure du toit et sur les poutres et murs coûte près de 80 euros le mètre carré (ce qui rendrait impossible le coût quasiment nul d’une isolation).

Certaines entreprises d’isolation ou certains margoulins qui n’ont même pas de société, pour récupérer le financement de 20 euros par mètre carré, bâclent les travaux et/ou ne déclarent pas leurs employés.

Pire encore, de nombreux sites internet sont des sites escrocs avec même des photos officielles et des sitrs officiels.

En province, certains camions itinérants passent dans les villages, expliquent le dispositif, encaissent un acompte (en général de 30%) et ne reviennent jamais faire les travaux (ils laissent des numéros de téléphone qui ne fonctionnent plus au bout de quelques temps).

Quand vous regardez un site internet d’une entreprise proposant des travaux d’isolation, vérifiez que les mentions légales sont bien présentes.

Vérifiez aussi que l’entreprise est listé sur le site faire.fr (ex Renovation info service) qui liste les entreprises labellisées (RGE).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.