Circulation de l’ air

La qualité de l’ air intérieur est essentielle et participe à la bonne santé de l’ individu . Or , un logement très isolé devient étanche et la ventilation naturelle ne suffit plus . Le maintien d ‘une bonne qualité de l’ air exige alors d’ assurer son renouvellement grâce à des systèmes mécaniques .

Malheureusement, les faire fonctionner implique de consommer de l’ énergie . Il devient primordial d’ opter pour des systèmes performants qui minimisent les déperditions de chaleur – sous peine de voir ses efforts en matière d’ isolation partiellement ruinés ( au sens propre et figuré ) par une ventilation inadaptée .

Installer de tels systèmes a un prix devant être comptabilisé dans le budget isolation ( ainsi que les petites dépenses d’ électricité engendrées – minimes au regard des économies de chauffage après travaux ). Parmi les systèmes les plus courants, les plus efficaces demeurent la ventilation mécanique controlée ( VMC ) à double flux et le puits canadien .

VMC simple flux

vmc simple fluxLa VMC permet de bénéficier d’une circulation continue de l’air grâce à un ventilateur actionné par un moteur électrique. Une VMC simple flux capte l’air neuf dans les pièces à vivre et extrait l’air vicié dans les autres ( ex: la cuisine ) . En hiver, l’air qui rentre refroidit l’ intérieur, entraînant une surconsommation de chauffage et tandis que le confort thermique l’ été se réduit avec l’ air chaud entrant . Il existe désormais des VMC hygroréglables qui régulent le débit de l’air en fonction de l’ humidité extérieure grâce à des capteurs . Toutefois, un débit d’air minimal subsiste . Le système permet donc des économies de chauffage substantielles .

VMC double flux

vmc double fluxLe principe du double flux vient pallier cet inconvénient en réchauffant l’air froid entrant par l’air chaud sortant, grâce à des échangeurs . Ainsi, en hiver, l’air qui pénètre s’est déjà partiellement réchauffé . Près de 90% de la chaleur contenue dans l’air vicié est ainsi retransmise à l’air entrant : la VMC double flux génère une économie de chauffage d’ environ 15% par rapport à une ventilation simple flux classique ! Le surcoût est rentabilisé en 3 à 5 ans .

isolant vmc isolation

2 Comments

  1. Airevent 5 mai 2010
  2. dietrich 30 mai 2011

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.