Climatisation au gaz naturel

Quels sont les avantages de la climatisation au gaz naturel ?

Climatisation au gaz naturelLes machines de production de froid par absorption au gaz naturel ne contiennent ni CFC (chlorofluorocarbures), ni HCFC (hydrochlorofluorocarbures), ni HFC (hydrofluorocarbures), dont les effets néfastes sur l’environnement sont démontrés et qui font l’objet d’une réglementation sévère visant à en interdire progressivement l’usage.

Depuis le 1er janvier 2001, l’utilisation des CFC est interdite.

Depuis juillet 1999, il y a obligation de détenir un certificat d’étanchéité des installations de réfrigération et de climatisation de plus de 2 kg de fluide HCFC.

De plus, pour les nouveaux équipements, l’utilisation des HCFC est interdite :

– depuis le 1er janvier 2001 pour tous les groupes frigorifiques de capacité nominale supérieure à 100 kW (mode froid uniquement) ;
– depuis le 1er juillet 2002 pour tous les groupes frigorifiques neufs de capacité nominale inférieure à 100 kW (mode froid uniquement);
– à partir du 1er janvier 2004 pour tous les groupes frigorifiques neufs pouvant fonctionner en mode pompe à chaleur ou réversible (quelle que soit la capacité nominale).

La maintenance d’équipement existant avec du HCFC neuf sera autorisée jusqu’au 1er janvier 2010.

Enfin, l’utilisation des HCFC recyclés en vue d’effectuer la maintenance sera interdite à compter du 1er janvier 2015.

Les fluides frigorigènes utilisés (comme l’eau) dans les machines à absorption sont sans effet sur l’environnement.

Niveau sonore réduit:

Le fonctionnement d’un groupe à absorption est très silencieux, ce qui permet d’installer les groupes dans des locaux sensibles (centres culturels, hôpitaux, hôtels, commerces) où les nuisances sonores sont à proscrire.

Le niveau sonore d’un groupe à absorption en fonctionnement est sensiblement équivalent à celui d’une chaudière.

En effet, à l’exception du ventilateur (cas des machines refroidies par air), du brûleur et de la pompe de solution (et de la pompe de réfrigérant sur certaines machines), il n’y a pas de pièces mécaniques en mouvement.

Fiabilité et durée de vie :

L’absence de vibrations sur les machines à absorption, due au très faible nombre de pièces mécaniques (les seules pièces en mouvement sont celles de la pompe de solution et du ventilateur du brûleur), renforce leur fiabilité et leur longévité. La durée de vie d’un groupe à absorption est supérieure à vingt ans.

Performance de la climatisation au gaz naturel :

Les machines à absorption fonctionnant au gaz naturel ont des performances constantes sur l’année quelles que soient les conditions climatiques. En production de froid, le COP (coefficient de performances égal au rapport de l’énergie frigorifique produite sur l’énergie gaz consommée) est égal ou supérieur à 1 sur PCS, pour une machine double effet eau/bromure de lithium.

En production de chaud, le rendement est de l’ordre de 0,85 sur PCS, soit sensiblement équivalent au rendement d’une chaudière haute performance de même puissance.

Souplesse :

Le régime de fonctionnement peut être adapté précisément aux besoins de chaud et de froid grâce à des brûleurs deux allures ou modulants.

On constate que la performance des groupes reste bonne même à faible charge.

Simplicité d’ installation

Le matériel est compact, pré-assemblé, câblé et testé en usine. Les machines de petite et moyenne puissance sont équipées en standard pour une installation à l’extérieur des bâtiments (gamme compacte).

Simplicité d’ exploitation

Les opérations de maintenance sont simples et toujours précisées par le constructeur ou le distributeur. Elles portent essentiellement et par ordre d’importance, sur les points suivants:

– Contrôle de la tour de refroidissement et du traitement d’eau
– Contrôle du vide et évacuation des incondensables
– Contrôle du (des) brûleur/s), ou de la source chaude, solaire par exemple
– Contrôles des paramètres de fonctionnement machine (internes et externes), des équipements électriques et électroniques
– Alimentation en gaz naturel
– Analyse de solutions (éventuellement).

Solution économique

Coût d’investissement de la climatisation au gaz naturel :

La climatisation au gaz naturel peut éviter des coûts d’infrastructures électriques, la création de local spécifique ou d’insonorisation du local technique. (Voir le local technique lui-même; installation packagée en toiture). Ces économies induites, rapprochées du prix d’achat du matériel, rendent le coût d’investissement global intéressant.

Coût d’exploitation : Le fonctionnement d’un groupe à absorption n’implique pas d’augmentation de puissance électrique, donc pas de changement de tarification afférente, ni l’éventualité d’un poste transformateur.

Energies renouvelables

La climatisation au gaz nécessitant une source chaude, celle-ci provient en priorité des énergies renouvelables comme le solaire, le bois, la géothermie. L’ énergie gaz n’étant alors perçu que comme apport dans le cas du solaire.

One thought on “Climatisation au gaz naturel”

  1. Juste pour préciser que l’utilisation des CFC et HCFC sont effectivement interdit, mais depuis bien plus longtemps que ça! Leur utilisation a été interdite avec le Protocole de Montréal en 1987.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.