Comment choisir un système de ventilation ?

Tout système de ventilation présente des avantages et des inconvénients . On devrait en principe opter pour un système qui permette d’ acheminer et de diffuser la quantité requise d’ air neuf avec un minimum d’ énergie et un maximum de confort .

Il convient de privilégier la ventilation naturelle, car le recours à un système de ventilation mécanique implique presque toujours des frais d’ installation et d’ exploitation plus élevés . A  cela s’ ajoutent l’ encombrement des divers appareils et gaines de ventilation nécessaires , ainsi que les mesures à prendre en matière de sécurité incendie et d’ isolation phonique . Il est vrai toutefois qu’une ventilation mécanique permet , d’une part , de récupérer la chaleur, et d’ autre part , d’ accroitre la valeur d’ usage des locaux en garantissant un climat ambiant plus confortable .

On ne devrait opter pour une ventilation mécanique que si des raisons pratiques ( liées à la construction ou à l’ utilisation du bâtiment ) l’ exigent et / ou si l’on peut en attendre, globalement , des économies d’ énergie :

– les locaux aveugles doivent être dotés d’ un dispositif d’ amenée d’ air neuf

– une ventilation mécanique s’ impose dans les bâtiments de plus de 40 mètres de hauteur car, en cas d’ ouverture des fenêtres , la pression du vent et les phénomènes d’ ascendance thermique généraient , aux étages supérieurs , des courants d’ air qui rendraient les locaux invivables sans mesures constructives ad hoc ( doubles façades , etc.)

– les bâtiments exposés à de fortes nuisances olfactives ou sonores ou à d’ importantes émissions de gaz d’ échappement devraient être dotés d’une ventilation mécanique .

– les locaux très profonds , dans lesquels une ventilation naturelle ne permettrait pas d’ assurer un renouvellement d’ air suffisant , requièrent une ventilation mécanique .

– Les théâtres , cinémas et autres lieux de rassemblement possédant peu ou pas de fenêtres et destinés à accueillir un grand nombre de personnes, ne peuvent être ventilés naturellement .

– une ventilation mécanique s’ impose dans les locaux devant présenter une qualité d ‘air déterminée ( teneur en germes , température , humidité , etc .) comme c’est par exemple le cas des salles d’ opération , des musées ou de certains locaux de production ( microprocesseurs , etc.).

– une ventilation mécanique est aussi de rigueur dans les locaux qu’il est nécessaire de refroidir en raison des importantes charges thermiques auxquelles ils sont exposés ( ex : centre de calcul ).

– une ventilation mécanique permet souvent de réaliser des économies d’ énergie . En effet, les installations de ventilation – surtout celles dotées d’un récupérateur de chaleur – réduisent les déperditions thermiques par ventilation et représentent  , en particulier dans les maisons passives, un élément clé du concept énergétique .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *