Conception et compacité de la maison

Toutes les formes de bâtiments ne se valent pas en termes de performances énergétiques. En effet, pour un même volume, plus la surface de parois extérieures est grande, plus les déperditions son importantes. Il est donc judicieux d’adopter une forme la plus compacte possible pour le futur bâtiment que l’on souhaite construire.

Les formes compactes optimisent la répartition de la chaleur. Les décrochements, les balcons, les parties proéminentes augmentent les déperditions. De même deux maisons mitoyennes sont plus performantes    thermiquement que ces mêmes maisons indépendantes. A surface habitable égale, une maison à étage présente mois de déperditions qu’une maison de plan-pied.

En fonction de la nature du terrain, par exemple s’il est en pente, il est intéressant du point de vue énergétique, d’enterrer  une partie de la construction. En effet, sous terre le température est constante tout au long de l’année. Un sous-sol isolé est doux en hiver et frais en été. Les besoins en chauffage ou en climatisation y sont minimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *