Isolation thermique des combles

Pour réduire vos consommations d’ énergie et accroître votre confort,  il est fortement conseillé d’ optimiser l’ isolation de la maison .

isolation thermique comblesCaractéristiques des isolants : conductivité thermique, densité, perméabilité à la vapeur d’eau.
Liste des isolants : laine de bois, polystyrène expansé, extrudé, polyuréthane, laines de verre ou de roche, chanvre, cellulose, perlite.

On peut classer les matériaux isolants en grands groupes :

Les matériaux synthétiques (polystyrènes expansé et extrudé, polyuréthane, polyester) qui sont généralement efficaces en terme d’ isolation mais non exempts de toxicité.
Les fibres minérales, végétales et animales (laines de roche et laines de verres très répandues, mais aussi laines de bois, lin, chanvre, mouton, etc.).
Les autres matériaux renouvelables (cellulose, liège, etc.).
Les isolants minéraux, plus rarement utilisés (perlite, vermiculite, argile expansée, verre cellulaire).
Les isolants minces réfléchissants.

Quel que soit le mode d’isolation choisi, le fait d’utiliser une isolation renforcée permettra de diminuer la consommation de chauffage, la facture et les rejets associés.
N’oubliez pas de juger votre isolant sur son efficacité en hiver et en été.
Nous vous déconseillons les isolants en flocons pour les combles perdus s’ils ne sont pas agglomérés, car ils se déplacent avec le vent.

Nous vous déconseillons les isolants fibreux de trop faible densité (rouleaux ou flocons de moins de 40kg/m3) car ils se tassent progressivement et perdent en quelques années la majeure partie de leur efficacité. Pour cette même raison, évitez les produits « discount ».
Si vous optez pour des matériaux naturels (ou plus généralement pour une construction qui sort du cadre des matériaux distribués largement), choisissez un professionnel spécialisé. Faire réaliser une prestation à un professionnel qui n’a pas l’habitude de manipuler les matériaux que vous exigez pourra conduire à un travail mal réalisé.
Si vous optez pour des matériaux courants, optez pour le moins mauvais de ces isolants, à savoir la laine de verre ou de roche (pas de barrière étanche pour l’humidité, pas de libération de gaz douteux) et choissisez les de forte densité.
Si vous êtes disponible, réalisez par vous-même l’ isolation de votre maison. Vous pourrez ainsi réaliser un travail très soigné aux angles et aux entourages de fenêtres, ce qui permettra de limiter les ponts thermiques.
Soyez cohérent dans votre choix d’isolation : il ne sert à rien d’avoir 20cm d’isolant sur les murs si vous utilisez des fenêtres standard, que vous ne respectez pas nos conseils sur la répartition des fenêtres ou que le coefficient de compacité de votre plan est mauvais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *