Le secteur du photovoltaïque en recherche d’un cadre stable

Alors que le secteur du photovoltaïque connaît de plus en plus de doutes avec notamment la remise du rapport de la Cour des Comptes qui préconise l’abandon du soutien public quand le photovoltaïque est intégré au bâti, Groupe Solaire de France a surpris tout le monde en annonçant la création de 500 emplois en France avant fin 2013.
Ces 500 emplois sont le fait de la relocalisation des activités d’appels et de télémarketing du groupe. La relocalisation se ferait principalement dans le département 93, où Groupe Solaire de France a son siège.
Groupe Solaire de France demande aussi aux pouvoirs publics d’éclaircir la politique publique à propos du photovoltaïque dans les années qui viennent.
Le problème de Groupe Solaire de France n’est pas tant de vendre ou d’embaucher que d’avoir un cadre légal stable afin de pouvoir définir une stratégie valable.
David Haïun, patron de Groupe Solaire de France explique : « Nous tendons la main au gouvernement pour relancer ensemble le photovoltaïque français. Nous attendons simplement de savoir comment le gouvernement imagine l’avenir de notre filière ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *