Isolation des combles perdus

Selon le type de charpente et son accessibilité, plusieurs solutions d‘isolation sont possibles dans les  combles perdus.

Pour les charpentes industrialisées, 2 méthodes sont couramment utilisées:

1. On peut isoler le plancher avec un matériau en vrac. L’isolation est réalisable en vrac avec des flocons de laines minérales, de la ouate de cellulose etc.

2. On peut aussi réaliser une isolation par le dessous en installant un plafond rapporté. Le plafond rapporté est installé avec des suspentes sur les entraits des fermettes. La réalisation doit être soignée pour garantir l’étanchéité à l’air. Un pare-vapeur rapporté assurera une bonne étanchéité à l’air et à la vapeur d’eau.

Ossatures métalliques

Les ossatures métalliques sont indispensables pour mettre en œuvre une finition en plaques de platre ou en lambris.

Le système d’ossature le plus courant est similaire au système des plafonds rapportés. Ce système se compose de suspentes métalliques et de fourrures. Il faut fixer les suspentes mécaniquement sur les éléments de charpente.

On peut créer aussi une ossature autoportante entre pannes. On fixe les rails sur les faces des pannes pour accueillir  les montants simples ou doublés. Le système d’ossature autoportante convient uniquement pour l’isolation en deux couche, mais pas pour les charpentes industrialisées.

La dernière solution – une structure en portique, indépendante de la charpente. Les pieds droits, les rampants et les plafonds sont réalisés simultanément.

Charpentes industrialisées

Les charpentes industrialisées fermes ou fermettes sont fabriquées directement en usine et prêtes à être   installées.

Le calcul des éléments est réalisé grâce à un logiciel spécialisé, en fonction des contraintes à respecter comme la résistance mécanique, la pente des versants, la région, la destination des combles, aménageables ou  non, etc.

Les fermettes sont réalisées avec des planches de 22,27, 33 ou 45 mm d’épaisseur, assemblées au moyen de goussets, de connecteurs métalliques ou par clouage. Ce sont les arbalétriers qui jouent le rôle de chevrons. Dans le cas de combles non aménageables, les entraits servent de support  au plafond rapporté isolé. Les entraits sont fixés sur la partie haute des maçonneries.

Charpente traditionnelle

Une charpente traditionnelle se compose de diverses pièces de bois. Les longues pièces porteuses principales sont appelées les pannes. Les pannes sont dites sablières lorsque les pannes reposent au-dessus des murs porteurs. La dernière panne située au sommet de la toiture est appelée faitière. Sur chaque versant du toit et selon sa surface, sont disposées une ou plusieurs  pannes intermédiaires. Les pannes reposent sur les murs de pignon, de chaque coté de la maison. Si l’écart entre les deux pignons engendre une portée trop importante pour les pannes, on a recours à des supports intermédiaires triangulaires, appelés fermes. Les   fermes sont composées de différentes pièces de bois (entrait, arbalétriers, poinçon…), destinées à reprendre les charges.