Résistance thermique

La Résistance thermique ( R ) est exprimée en m².C/V ( ou m².K/V ). A l’inverse de lambda , le coefficient de conductivité thermique , la Résistance thermique mesure la résistance d’un matériau aux flux thermiques, mais tient compte de l’ épaisseur réelle du matériau ( e) ou de la paroi .

Ainsi , la  Résistance thermique R = e/lambda . Le Résistance thermique R est une valeur récurrente , fort utilisée pour caractériser les performances . Plus la Résistance thermique R est grande , plus le matériau ou la paroi est isolant est isolant .

Coefficient de conductivité thermique Lambda

Le coefficient de conductivité thermique est appelé lambda et est exprimé en W/m.°C

Le coefficient de conductivité thermique est une unité de mesure qui correspond au flux de chaleur traversant une paroi ( ou un matériau ) de 1 m² de surface et de 1 mètre d’ épaisseur, dont les deux faces affichent une différence de 1°C . Cette valeur permet de déterminer la Continuer la lecture de Coefficient de conductivité thermique Lambda

Conductivité thermique

Chaque matériau possède une conductivité thermique propre.Pour classer les matériaux selon ce critère, on utilise le coefficient lambda. Le coefficient lambda s’exprime en watts par mètre kelvin et représente la quantité de chaleur traversant un mètre carré de matériau d’une épaisseur d’un mètre, soit un mètre cube, avec une différence de température d’un degré entre les deux faces, dans un temps donné.

La conductivité thermique est une caractéristique constante et propre à chaque matériau.

Plus la valeur du coefficient lambda est faible, plus le matériau est isolant. Un matériau est considéré comme isolant si son coefficient lambda est inférieur à O.06 W/m.K.

Un même matériau présente des valeurs différentes selon qu’il est sec ou humide. C’est pourquoi, avant d’isoler un mur humide, il convient de l’assécher ou de stopper la source d’humidité.

Conduction

Dans un bâtiment comme dans tout corps solide, la chaleur se propage de trois façons différentes: par conduction, par convection ou par rayonnement. Cela a des incidences directes sur la façon dont il faut concevoir un bâtiment  et avec quels matériaux.

La conduction est le propagation,de la chaleur à travers un ou plusieurs éléments en contact direct. Le sens du flux thermique va toujours de l’élément le plus froid. La quantité de chaleur qui se propage dans un corps, dans un temps donné, est proportionnelle à la conductivité thermique du matériau et à la différence  de température entre les deux faces. S’il n’y a pas de différence de température, il n’y a pas de flux. En hiver dans un mur le flux de chaleur va pénétrer dans la paroi à partir de l’intérieur, traverser les différentes couches de matériaux, à différentes vitesses selon leur nature, et à se propager à l’extérieur! Moins les matériaux sont conducteurs, plus la progression est lente. C’est l’effet, recherché en hiver.

Coefficient de conductivité thermique

Le coefficient de conductivité thermique représente le flux de chaleur par mètre carré traversant 1m de matériau homogène, pour une différence de température de 1 degré entre les deux faces.

Les matériaux isolants sont caractérisés par une conductivité thermique faible.

Ce coefficient n’est jamais égal à 0, il y a toujours un transfert de chaleur.

Plus le coefficient de conductivité thermique est faible, plus le matériau  est isolant.

Isolants nouvelles générations

Le renforcement de l’isolation thermique des bâtiments demeure la meilleure solution pour réaliser des économies d’énergie. Les solutions futures résident dans l’amélioration drastique de la conductivité thermique des isolants. Le principal composant qui apporte à un matériau son pouvoir isolant aux produits classiques est un gaz ou de l’air. En choisissant des gaz plus performants thermiquement on obtient des performances supérieures aux performances de l’air. Mais le meilleur moyen connu d’empêcher la chaleur de se propager est le vide. Ce principe consiste à créer une enveloppe parfaitement étanche et résistante à la pression atmosphérique, dans laquelle on élimine l’air en l’aspirant.

Qu’ est ce qu’ un isolant écologique ?

Qu’ est ce qu’ un isolant écologique ? Il n’existe pas de définition réglementaire . Attention donc aux affirmations péremptoires de certaines étiquettes ! Pour qu’un isolant apporte une vraie valeur ajoutée pour l’ environnement , on retiendra les qualités suivantes .

isolant ecologiqueForte efficacité thermique

La valeur de sa conductivité thermique doit être inférieure à 0,045 W/m.K

Les meilleurs vont jusqu’ à 0,035 W/m.K

Sobriété

Sa fabrication doit requérir peu d’ énergie ( énergie grise ) et de gaz à effet de serre . On proscrit donc de nombreux matériaux industriels . Pour certains , les économies d’ énergie qu’ils procurent durant leur vie d’ isolant ne remboursement même pas l’ énergie dépensée .

Attention aux transports, qui font toute la différence entre une laine de bois finlandaise et la chènevotte du département voisin .. Les isolants en vrac sont les Continuer la lecture de Qu’ est ce qu’ un isolant écologique ?