Climatisation solaire

Climatisation solaire – un capteur solaire thermique est un échangeur qui transforme l’irradiation solaire incidente en chaleur ; elle est évacuée par la circulation d’un fluide.  Il est possible d’utiliser cette chaleur solaire pour produire de l’eau glacée utilisable dans un réseau de climatisation (ventilo-convecteur, batterie froide).

Le principe de fonctionnement de la climatisation solaire :

Le réseau primaire alimente une machine frigorifique à absorption. Le type de machine le plus courant utilise un cycle eau-bromure de lithium de type simple effet. Les performances nominales sont atteintes avec une température d’entrée la plus élevée possible, telle que celle produite par des capteurs solaires sous vide.

Un des avantages de la climatisation solaire est d’utiliser la chaleur solaire qui est disponible concomitamment aux besoins de rafraîchissement. On évite ainsi la surchauffe estivale des panneaux solaires qui peut se produire lorsque les besoins d’eau chaude ou de chaleur sont les moins importants.

Les premières réalisations de la climatisation solaire ont plus de trente  ans . Aujourd’hui, la difficulté réside dans la viabilité économique de la climatisation solaire, mais demain ?

Climatisation à détente directe

La climatisation à détente directe utilise « directement » le fluide réfrigérant comme fluide caloporteur pour évacuer les calories vers l’extérieur et les transmettre à l’intérieur des pièces à climatiser.

Un groupe frigorifique produit du froid au niveau de l’évaporateur. Il assure le refroidissement de l’air du local (climatisation en période estivale).

L’inversion du cycle frigorifique consiste à faire fonctionner l’évaporateur en condenseur. Il assure ainsi le réchauffage de l’air (chauffage en période hivernale).

C’est le rôle de la vanne d’inversion de cycle appelée  » vanne 4 voies ».

Le groupe frigorifique est alors appelé « pompe à chaleur  » ou « climatiseur réversible«