Transition énergétique : crédit d’impôt inchangé pour 2018

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), de la « loi Royal » créée en 2015, permet aux contribuables de bénéficier d’un crédit pour la réalisation de certains travaux dans leurs habitations.

Contrairement à certaines rumeurs, le remplacement de porte ou de fenêtre sera encore pris en charge par le CITE en 2018, mais ceci changera peut-être en 2019.

Quand on remplace une fenêtre, porte d’entrée ou des volets isolants, on bénéficie de la TVA à taux réduit de 5,5 %, et d’un crédit d’impôt dont le taux est actuellement de 30 %.

Le CITE est maintenu dans le but de soutenir les travaux qui auront à la fois un bon rapport coût-bénéfice et un bon impact en ce qui concerne des économies d’énergie.

Seront donc favorisés des travaux tels que le changement de chaudière et l’isolation des combles.

En 2018, le dispositif  du CITE sera modifié, surtout pour les familles souhaitant changer leur chaudière. Le CITE concernera les chaudières à condensation et la chaleur renouvelable (pompe à chaleur, solaire thermique, bois, géothermie, biomasse, raccordement au réseau de chaleur).
Par ailleurs, l’État ne versera aucune aide pour l’achat d’ une nouvelle chaudière fioul, même si elle est plus performante.

Disparition du CITE en 2019

La disparition du CITE est prévue en 2019 avec l’instauration d’une autre prime qui versée à la fin des travaux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *