Ventilation par conduits à tirage naturel

Une autre forme de ventilation naturelle est la ventilation par conduits à tirage naturel . Celle-ci repose aussi bien sur l’ ascendance thermique  due à la différence de température entre air intérieur et extérieur à la sortie des conduits , que sur l’ effet de succion exercé par le vent lorsqu’il bute contre la partie émergente de ces dernier .

Si  ces conditions ne sont pas remplies , c’est à dire si les températures intérieures et extérieures sont égales et qu’il n’y a pas de vent, ce mode de ventilation ne fonctionne pas sans ventilateur . Aussi la ventilation par conduits n’est elle appropriée que pour les locaux dont il s’ agit avant tout d’ évacuer la vapeur d’eau ( ex: salles de bains et buanderies ) , vapeur que les surfaces enduites peuvent d’ abord absorber , puis libérer lorsque l’ ascendance thermique est assez forte . Il est primordial que tout local à ventiler dispose de son propre conduit , afin de garantir un renouvellement d’ air suffisant et d’ éviter que les odeurs ne se propagent d’une pièce à l’ autre .

La création de cours intérieures permet d’ alimenter en lumière et en air les pièces des bâtiments profonds . En outre, de telles cours fonctionnent, en termes de ventilation naturelle , comme des cheminées : l’ air réchauffé monte et s’ échappe par les ouvertures ménagées en toiture,  ce qui génère une dépression ayant pour effet d’ extraire l’ air vicié des locaux contigus . Si la cour intérieure est dotée d’ un toit vitré, il s ‘agit alors , pour éviter les surchauffes estivales, de prévoir des sorties d’air verticales suffisantes .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *