Courant électrique et production de chaleur et de froid

On peut aussi produire de la chaleur et du froid en utilisant du courant électrique .

Comme la production d’ électricité nécessite cependant déjà de la chaleur et que toute transformation d’ énergie ( ex: du charbon en chaleur , de chaleur en électricité , et de l’ électricité en chaleur ) entraîne des pertes , on devrait si possible l’ éviter , surtout si le courant provient d’ agents énergétiques fossiles . C’est ce qui ressort clairement des facteurs d’ énergie primaire déterminés pour le courant électrique dans les différentes régions .

De ce fait , on ne devrait recourir à un chauffage électrique qu’ à titre exceptionnel , par exemple dans les salles de bain des bâtiments anciens , dont les besoins annuels en chaleur son faibles et qu’il ne serait pas possible ou judicieux, pour des raisons techniques ou économique , de raccorder à un chauffage central . Il en va de même de la production d’ eau chaude dans des chauffe-eau électriques , qu’ils soient instantanés ou à accumulation .

Dans le cas des pompes à chaleur , l’ agent énergétique auxiliaire utilisé pour assurer la production de chaleur est souvent l’ électricité . Si l’on veut cependant réduire les coûts et éviter que l’ ensemble du système ne présente un mauvais bilan d’ énergie primaire , il convient de limiter la consommation de courant au strict minimum .

Les générateurs de froid les plus répandus sont les machines frigorifiques à compression . Fonctionnant selon le même principe qu’un réfrigérateur , elles utilisent de l’ électricité pour produire du froid , que répartit ensuite un système de distribution . Il est ainsi possible d’ atteindre pratiquement n’importe quel niveau de température , moyennant bien sûr l’ apport énergétique nécessaire .

Si l’on a , dans un même bâtiment, besoin à la fois de chaleur et de froid ( ex: pour produire de l’ eau chaude et refroidir les locaux ), une solution judicieuse consiste à exploiter la chaleur que dégage la machine frigorifique . Si l’on y renonce et que cette chaleur résiduelle est rejetée dans la nature, comme c’est souvent le cas, le rendement énergétique de tels appareils est assez faible , surtout si l’on tient compte de l’ énergie ( en général électrique ) consommée par le compresseur .

Les machines frigorifiques à compression étant tributaires du courant électrique et présentant , de ce fait , un mauvais bilan énergétique , il convient , tant que faire se peut, d’ éviter d’y recourir .

1 commentaire

  1. Vincent

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.