Poser du parquet flottant

Comment poser du parquet flottant ? Quels sont les outils nécessaires à la pose de parquet flottant ?

pose parquet flottantOutillage et outils pour la pose de parquet flottant

– scie circulaire (de préférence sur table de sciage)
– mètre à ruban
– cordeau traceur
– colle à parquet flottants
– cale en bois (martyr pour la frappe), maillet, marteau ou bien kit pour parquet (en vente dans le commerce)
– rabot (pour raboter les portes, si nécessaire)

Accessoires

– barres de seuil (entre parquet-parquet ou parquet-sol existant ou terminale -pour la porte d’entrée de l’appartement-)
– sous-couche
– baguettes moulurées destinées à cacher le joint de dilatation (plinthes ou quart de rond)

Pose de parquet flottant (cas le plus fréquent d’une pose droite)

Sauf si vous voulez recouvrir une moquette existante, il vous sera nécessaire de poser au préalable la sous-couche en mousse ou mieux encore en liège. Pas besoin de la découper très méticuleusement le long des murs puisqu’elle sera cachée. Ne pas faire de sur épaisseur cependant.

Choisir le sens des lames le long de la plus grande longueur de la pièce, ou bien dans le sens de la lumière naturelle dans le cas d’une pièce carrée. Commencer la pose par un angle gauche de la pièce en posant la 1ère lame (côtés rainurés le long des murs et languettes vers soi). utiliser des cales d’épaisseur pour bien marquer le joint de dilatation.

Poser les lames suivantes en mettant de la colle dans les rainures et découper la dernière du rang (pour la longueur, toujours retrancher la taille du joint de dilatation). Garder la chute qui sera utilisée au début du rang suivant.

Evitez les colles à base d’eau pour les parquets déjà vitrifiés.

Dans le cas -fréquent- d’une cloison peu droite , pour le premier rang, tracer au cordeau un trait droit parallèle au mur, relever régulièrement les dimensions qui seront à reporter -à une addition près- sur les lames pour tracer le trait de coupe latérale.

La pose du 1er rang est importante car elle condition la bonne linéarité des lames, afin qu’elles soient le plus ajustées possible.

Si vous ne mettez pas de colle en excès, il ne sera pas besoin à priori d’utiliser le maillet et le martyr (morceau de bois que l’on met le long de la lame et sur lequel on tape, pour pas abîmer le parquet) : une bonne pression avec les doigts sera suffisante pour ajuster la lame.

Pour la pose du dernier rang, faire levier avec un gros tournevis pour ajuster la lame ou utiliser le kit.

Toujours laisser le joint de dilatation dans le cas d’ « obstacles » à contourner : tuyaux, barres de seuil … Aussi, ayez acheté vos barres de seuil au préalable pour connaître leurs largeur.

Une fois la pose terminée, retirer immédiatement les cales d’épaisseur.

Posez ensuite de quoi cacher les joints de dilatation : plinthes si elles n’existaient pas, quarts de ronds (schéma à gauche) ou autres profils. Découpez-les avec une boite à onglet puis fixez-les au mur (pas au sol) avec des clous, un pistolet à colle …

2 réflexions au sujet de « Poser du parquet flottant »

  1. bonjour a tous je me permet de commenter ou plutot de critiquer sur les photos que jai pu voir de la pose de parquet aucune bache de protection, les outils sur le parquet, je ne felicite pas ceci n’est pas du travail de pro… salutation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *