Ventilation naturelle assistée et contrôlée

Ventilation naturelle assistée et contrôlée. Qu’est ce que la ventilation naturelle assistée et contrôlée ? Quels sont les avantages de la ventilation naturelle assistée et contrôlée ?

La ventilation naturelle assistée et contrôlée permet de maîtriser et d’augmenter le débit d’air d’une ventilation naturelle en plaçant un extracteur d’air dans les conduits en provenance des pièces humides.

Ce ventilateur va créer une dépression qui propulse l’air humide et les odeurs vers l’extérieur et force l’air frais à entrer dans le logement. Cet extracteur d’air peut être un ventilateur, placé généralement dans les combes. Il peut aussi s’agir d’un extracteur stato-mécanique, une turbine à pales qui coiffe le conduit d’évacuation et dont le vent fournit le moteur. Si Continuer la lecture de Ventilation naturelle assistée et contrôlée

Ventilation

Ventilation dans un appartement.

Dans un immeuble collectif, le réseau de ventilation est généralement commun.

Les immeubles récents sont équipés d’une ventilation mécanique contrôlée. L’extracteur général est placé sur le toit. Les appartements disposent de bouches autoréglables ou hygroréglables qu’il convient de maintenir parfaitement propres pour assurer un fonctionnement correct de la ventilation mécanique contrôlée.
Si l’immeuble est plus ancien, différents cas se présentent :
• Le bâtiment dispose d’un système de ventilation naturelle collective  grâce à un conduit vertical. Des travaux peuvent être entrepris pour convertir cette installation en ventilation mécanique contrôlée. Parlez-en avec votre syndic.

• Le bâtiment ne dispose pas de ventilation naturelle collective. Dans ce cas, chaque appartement dispose d’un système d’aération individuel. En rénovation, il est possible de l’équiper d’une ventilation mécanique contrôlée.

Déperditions thermiques

Les déperditions thermiques se produisent en fonction des caractéristiques des matériaux, de la structure et de l’enveloppe d’un bâtiment.

Les déperditions thermiques peuvent etre:

* par transmission

* par  ventilation et perméabilité à l’air

Dans une habitation non isolée, les déperditions thermiques sont maximales en hiver, au niveau des parois opaques et vitrées. La ventilation naturelle augmente encore les pertes. Environ 30% de la chaleur s’échappe par le toit, 25% par les murs, 13% par les parois vitrées, 7% par le sol et 5% par les ponts thermiques.

Dans une maison bien isolée, les flux de chaleur sont réduits sur l’ensemble des parois. La ventilation contrôlée optimise le renouvellement d’air avec le moins de déperditions possible.


Comment choisir un système de ventilation ?

Tout système de ventilation présente des avantages et des inconvénients . On devrait en principe opter pour un système qui permette d’ acheminer et de diffuser la quantité requise d’ air neuf avec un minimum d’ énergie et un maximum de confort .

Il convient de privilégier la ventilation naturelle, car le recours à un système de ventilation mécanique implique presque toujours des frais d’ installation et d’ exploitation plus élevés . A  cela s’ ajoutent l’ encombrement des divers appareils et gaines de ventilation nécessaires , ainsi que les mesures à prendre en matière de sécurité incendie et d’ isolation phonique . Il est vrai toutefois qu’une ventilation mécanique permet , d’une part , de récupérer la chaleur, et d’ autre part , d’ accroitre la valeur d’ usage des locaux en garantissant Continuer la lecture de Comment choisir un système de ventilation ?