Isolation des murs

Les murs sont la deuxième source de déperdition de chaleur après la toiture ( 20 à 25% ). Il est essentiel de bien isoler les murs et l’ isolation des murs mérite une attention particulière .

isolation murLes parois existantes doivent être saines, bien sèches, propres et décapées ( pas de poussière , traces de peinture , papier peint …). Localiser l’ emplacement des câbles électriques dans les murs, les fils de téléphone, antenne de télévision … Si l’ installation est ancienne ou semble s’ être détériorée ( ex: fils dénudés ), il faut la remettre en état. Dans ce cas, il est vivement conseillé de faire appel à un électricien . Ensuite, tout au long des travaux d’ isolation, lorsque vous positionnez l’ isolant ou les panneaux, vérifiezconstamment que ces derniers soient bien posés verticalement .

On distingue 2 types d’isolation des murs: par l’extérieur ou par l’intérieur.

Avant toute chose, il faut bien comprendre les conséquences du choix.

Si vous choisissez d’isoler les murs par l’intérieur, vous perdez de la surface intérieure. Cela implique notamment que si vous louez le bien (ou voulez le vendre), vous devrez REFAIRE les diagnostics (Loi Carrez, Loi Boutin) pour spécifier la nouvelle surface.

Si vous isolez les murs par l’extérieur, il se peut que vous empiétiez sur un voisin, auquel cas il va falloir négocier, sachant qu’il existe maintenant un « droit de surplomb », qui permet à un propriétaire qui isole par l’extérieur d’empiéter sur le fonds voisin et d’accéder temporairement à l’immeuble voisin pour permettre la mise en place d’installations provisoires pendant les travaux. Dans ce cas là aussi, il se peut qu’il faille revoir les plans du bien immobilier.

Isolation des murs par l’extérieur

L’isolation par l’extérieur permet de ne pas toucher à la surface habitable et de couper les ponts thermiques des murs et des dalles.

En ce qui concerne les niveaux de performance :
– Exigé Aides nationales : R ≥ 3,7 m².K/W (soit environ 15 cm d’isolant)
– Exigé pour les Aides locales : R ≥4 m².K/W (soit environ 15 cm d’isolant)
– Recommandé : R≥ 4,5 m².K/W (soit environ 18 cm d’isolant)

En ce qui concerne des bâtis traditionnels anciens, il faut absolument bannir les matériaux isolants synthétiques.

Sur des murs en moellon/parpaing/béton, on peut utiliser des matériaux synthétiques (polystyrène, polyuréthane, etc…), ou des isolants fibreux tels que les laines végétales ou minérales.

Sur des murs en pierre, irréguliers en surface, le mieux est d’insuffler de l’isolant perspirant dans
des caissons pour avoir une parfaite continuité capillaire entre le mur et l’isolant.

Il faut prévoir d’isoler les tableaux de fenêtres avec au moins 2 cm d’épaisseur d’isolant (de 2 à 5
cm), ou prévoir la pose des nouvelles fenêtres au nu extérieur du mur.

On fait descendre l’isolant en bas du mur 40 cm sous le plancher bas dans la mesure du possible avec un isolant imputrescible (liège ou verre cellulaire) et on fait remonter l’isolant au plus possible et sur l’épaisseur du mur afin de limiter le pont thermique en haut de mur (liaison mur/toiture).

Si on a des volets roulants, il faut choisir des caissons isolés pour assurer la continuité d’isolation.

Et il faut bien sûr, mettre en place une ventilation pour éviter les problèmes de condensation.

Le coût estimé d’une isolation des murs par l’extérieur est de 120 à 250€/m² TTC (selon matériaux avec finition enduit (pose comprise)).

Isolation des murs par l’intérieur

En ce qui concerne les niveaux de performance :
– Exigé pour les Aides nationales : R ≥ 3,7 m².K/W (soit environ 15 cm d’isolant)
– Exigé pour les Aides locales : – R ≥ 4 m².K/W (soit environ 15 cm d’isolant)
– Recommandé : R ≥ 4,5 m².K/W (soit environ 15cm d’isolant)

La mise en œuvre d’une membrane d’étanchéité à l’air (frein vapeur) et d’un vide technique donnent une isolation performante et durable.

Veillez bien à raccorder la membrane d’étanchéité à l’air aux menuiseries.

Prévoyez un retour d’isolant sur les tableaux des fenêtres de 4cm d’épaisseur minimum, ou la pose des nouvelles menuiseries au nu intérieur du mur.

Sur des murs anciens traditionnels (pierre, pisé), choisir un isolant perspirant et hygroscopique (isolants naturels par exemple) et une membrane frein-vapeur hygrovariable.

Sur un mur ancien en pierre avec traces d’humidité, choisir un matériau isolant imputrescible, ouvert à la vapeur d’eau et capillaire (béton cellulaire par exemple).

Et il faut aussi bien sûr, mettre en place une ventilation pour éviter les problèmes de condensation.

Le coût estimé d’une isolation des murs par l’extérieur est de 80 à 150 €/m² TTC (isolation + parement, pose comprise)

A propos de Isolation des murs

Commenter ou poser une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.